Lors du festival des Gouts Uniques au Lieu Unique, nous avons eu la chance d'avoir des ateliers du goût, organisé par l'association Slow Food. J'aurai du participer à 3 de ces ateliers, mais finalement je n'en ai fait que 2. Le premier fut celui sur les tomates.

Il y avait une assiette de différentes sortes de tomates pour que l'on se rende compte des différences de goûts, de textures de chacun des fruits.

 

IM000523.JPG1.jpg

 

Il faut froisser la feuille pour la sentir, c'est là qu'est l'odeur de la tomate, le fruit seul ne sent rien. Petite astuce: lorsqu'on taille les tomates on a les doigts jaunes , pour les laver il suffit de prendre une tomate verte!

Paola pas une ancienne variété, tomate hybridée, grand succès de cet été (certains pensent même que c'est une ancienne variété bravo le marketing!), elle ressemble aux tomates de magasin ça rassure! Ronde et rouge. Le goût est pas terrible!

Roi Hubert tomate très douce comme souvent les jaunes. Les jaunes ou les oranges sont souvent plus douces, plus sucrées, parfois farineuses... Mais ce n'est pas le cas de toutes attention!

Prairie fire tomate précoce, à cycle court type sibérienne, croisement de deux espèces, charnue, goût équilibré.

Caroriche tomate très orange très belle, chair dense, équilibrée.

Ananas noire, tomate très fragile, peau très fine, magnifique en salade , goût équilibré.

Tangerine charnue tomate douce, une des meilleures des tomates oranges.

Tomate cerise noire intérêt de la tomate cerise explosion en bouche, texture différente...

Coeur de pigeon trés sucrée. Conseil aussi d'essayer la tomate petit moineau très sucrée, productive de type groseille.

Si vous cliquez sur le nom de la tomate vous la voyez en entier ou en pied! Ici un blog de tomates anciennes malheureusement plus alimenté!ET l'association Kokopelli qui fait beaucoup pour les variété ancienne.

IM001146.JPG

 

Il y eu un débat sur les différentes tomates, celle que l'on préférait... Je vais vous épargner ce passage car tout est une question de goût... Untel préfère les plus sucrées, l'autre les acides... Goûtez pour voir vous même variez vos tomates, découvrez...

C'est un fruit présent en Europe depuis environ 350 ans, il a eu beaucoup de mal à s'implanter. Le grand Linné lui même avait peu de considération pour ce fruit, d'où son nom lycopersicon c'est à dire pêche de loup.

Puis on a fait des croisements... Et la consommation explosa ... Avec les croisements on arrive a faire plein de couleurs, de texture, de goût. Il faut savoir que génétiquement une tomate cerise sera toujours plus sucrée qu'une tomate classique qui elle doit jouer sur les équilibres acide-sucre. 

Pour cultiver la tomate il faut de la chaleur, ici nous avons à faire à des tomates de plein champ, mais le plus souvent les tomate sont culitvées sous abri ( serre ou tunnel ). La saison des tomates de plein champs s'étale de juillet à octobre, on peut trouver des tomates de serre industrielle de janvier à décembre, ces tomates sont garanties jamais avoir touché le sol. En industrie on favorise les tomates à peau épaisse pour le transport et pour éviter que les chocs les marquent. Aujourd'hui l'exigence des grandes centrales c'est une tomate qui se gardent en rayon 50 jours! En rayon pas en chambre froide, là on peut ajouter 20/30 jours!

Les tomates peuvent avoir la peau épaisse naturellement quand il fait trop chaud ou quand il fait trop froid, cela sert à les protéger. Les variétés anciennes produisent beaucoup moins que les hybridées, certaines ne sont prévues que pour 4/5 portes fruits... Certaines moins. Les hybrides sont conçue pour produire au maximum. Il faut faire très attention à la taille, pour les anciennes le plus simple est de peu tailler, laisser en semi buisson, mais là encore attention car cela ne pose pas de problème lorsqu'il ait chaud et sec, mais lorsqu'il pleut cela favorise les maladies....

Il y a un 'génie' qui un jour a eu l'idée de vendre des tomates grappes, plus chères que les autres ( alors que ce sont les mêmes), elles se vendent bien car elles sentent la tomate, ce n'est que la tige qui sent. Autre idée géniale les coeurs de boeuf (corazon) et les noires de Crimée hybridées Savéol.... Elles ont rien a voir avec les vraies coeurs de boeuf... Elles sont comme les autres 50 jours....

Et petite astuce par la même occasion vu sur cuisine tv, un chef anglais mettait carrément une tige de tomate, dans sa sauce tomate pour lui donner l'odeur de tomate, en infusion toute une nuit. Je n'ai pas testé mais j'ai trouvé ça pas bête.

A force de croisement on a réussi à faire des tomates à cycle court dites tomates sibériennes, aujourd'hui les laboratoires Savéol/Paysan breton développe ce type de tomate en porte greffe pour économiser l'énergie dans les serres.

La gentille dame ( dont vous ne voyez que la main) montre la 'nouveauté' la tomate du voyageur, qui se partage sans couteau, on peut la manger sur plusieurs jours.

 

Histoire de tomate à suivre car le prochain post va concerner mes tomates!

 

Ici le pays inventeur du slow food, de la vente directe, a de biens belles initiatives.... A suivre... Ailleurs?