Une confiture sauvage de saison, la confiture d'aubépine, un peu longue à faire ( enfin rien à voir avec celle d'églantine), mais un peu quand même. Il faut faire précuire les fruits, puis les passer à la moulette. Et là c'est très difficile, car il y a peu de pulpe et un gros noyau!

 

 

L'aubépine est un arbre très courant dans nos régions, on peut aussi ramasser les fleurs pour les faire sécher et en faire des infusions, ici vous avez des photos précises et un petit topo sur l'aubépine.

 

 

Je rappelle que la cueillette de fruits, herbes, sauvages peut être dangereuse, il ne faut ramasser que ce que vous connaissez. Il faut extrêmement faire attention, car certaines baies sont nocives voir mortelles.

 

 

 

 

091020115932.jpg

 

 

Alors au final, et bien j'ai été déçue par la couleur, je l'imaginais plus rouge, moins terne. Au goût c'est très bon un peu de la châtaigne mais en plus fin, un goût de forêt, très plaisant.

 

 

131020116676.jpg